Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Warehouse 13, saison 2" (2010), créée par Jane Espenson et D. Brent Mote.

 

Il me manque l’épisode final qui passera en décembre. C’est la nouvelle mode des séries : écarter les épisodes, ou couper les saisons en deux moitiés comme Doctor Who ou Burn Notice, pour maintenir le suspense cliffhangerique le plus longtemps possible et faire causer dans les forums. Biwarehouse.jpegof idée.

Or donc, rapellez-vous la fin de la saison 1, bien sûr que Artie n’est pas mort, puisqu’il avait le Phénix dans sa poche. Quelle surprise ! On ne s’en doutait pas une seconde. Et hop, on recommence la recherche d’artefacts et le combat contre les méchants, dont certains se trouvent parmi eux dans l’entrepôt, de leur plein gré ou pas ?

Les producteurs semblent avoir décidé de changer l’ambiance de la série pour y mettre plus d’humour. Malheureusement ce n’est pas souvent drôle, les acteurs ridiculisés l’un en petit garçon et l’autre en grande folledingue, ça ne fonctionne tout simplement pas.

Sans ça, il y a plein d’accessoires définitivement steampunk. Le fond l’est un peu aussi puisque H.G. Wells et sa machine à voyager dans le temps seront là un grand morceau de saison. Sauf que H c’est pour Helena, une femme troublante et bizarre.

Ah oui,  Pete couche avec la vétérinaire, finalement. Et Myka fait admirer sa plastique en jouant au top model pendant un épisode. La surdouée en bricole informatique trouve son premier boy friend et même le vieil Artie est ému par sa doctoresse. Donc ça y va sur les relations amoureuses, série pour ados oblige

Mais il ne suffit pas d’être beau gosse ou bien roulée, ou avoir une gueule, encore faut-il savoir faire passer un dialogue, surtout s’il est un peu simplet. Les seconds rôles sont bien meilleurs à ce jeu que les trois principaux, des personnages forts comme Claudia et Madame Frederic sauvant un peu le casting.

C’est une série qui peut se regarder mais qui n’enthousiasme pas, parce que les acteurs manquent de charisme et que l’humour est un peu raté, comme dans Eureka (il y a même un épisode cross-over, c’est bien la moindre des choses entre séries SyFy).

Tag(s) : #série télé

Partager cet article

Repost 0