Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Le Chant des Psychomorphes" de Laurent Whale

Je vous ai déjà causé de la Rivière Blanche quand elle est noire, par là il y a peu. Mais avant d’être aussi une résurrection de la collection Angoisse, c’est d’abord un remake de la collec' Anticipation du Fleuve Noir. Comme dans cette mythique collection de jadis, on peut lire à la Rivière du bon et du moins bon. Ben là je vous en cause parce qu’on se situe dans la première catégorie.

Selon mon pote Hervé, qui commence à connaître du monde dans "le microcosme de la SFFFF de pffff", Laurent Whale est un mec sympa avec un chapeau de privé, et qui plait aux dames. Ah bon. Moi je trouve qu’il a écrit avec Le Chant des Psychomorphes un bon roman de SF, entre space opera (encore ! Je fais une fixette ou quoi ?), roman d’aventures dans l’espace et dans la jungle, d’espionnage avec actions et explosions comme dans les James Bond, d’amitié forcément bourrue et qui se mérite, et aussi un peu de romance avec des belles pépées.

Si on ne comprend vraiment pas pourquoi il arrive tout ça à ce fonctionnaire médiocre de Zéar, pourquoi on vient le chercher lui, ce n’est pas très grave parce qu’il nous entraîne rapidement dans une aventure bourrée de rebondissements et de retournements de situations, sur un rythme soutenu, jusqu’au bout de son histoire qui s’achève par une révélation pas piquée des hannetons.

Attention ! Soyez aussi prudent que moi et ne lisez pas la quatrième de couv’!

Le Whale a bien construit son bouquin et sait faire grimper la tension jusqu’au bout, avec même pas tellement de quoi respirer. Tout juste si Zéar arrive à siffler trois vodkys et à se taper deux nanas, mais sans s’attarder hein, l’action n’attend pas.

Laurent Whale et la Rivière Blanche ont réussi leur coup, et en plus aucune coquille ne m’a fait mal aux dents alors que - c'est pas un scoop - la relecture n’est pas le point fort de cet éditeur.

Pour s’évader loin de ce monde de merde, allez-y, c’est d’la bonne !

Tag(s) : #science-fiction- Planète SF

Partager cet article

Repost 0