Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rizzoli-Isles-La-serie-qui-cartonne-aux-Etats-Unis-debarque.jpg

"Rizzoli & Isles", saison 2 (2011), série créée par Janet Tamaro, d'après les romans de Tess Gerristsen.

Autant j’étais parti avec des avis favorables sur cette série de femmes, autant je suis déçu au point d’arrêter avant la fin cette deuxième saison.

Les deux héroines sont devenues les caricatures d’elles-mêmes. Ce qui faisait sourire ou attendrissait devient énervant et bête. Elles se sont transformées en adolescentes qui parlent de zizis à la récré. Le comble est l’épisode où j’ai calé : l’incontournable américanisme de la fête de retrouvailles des anciens du lycée, avec celles qu’on n’aimait pas, les ex- pompom girls, les ex-beaux gosses, etc. Nullissime.

Sans compter que le politiquement correct de la bienpensance amerloque est omniprésente, contrairement à la plupart des séries où on évite, ou alors, si on le fait, c'est discrétos. Là, la fliquette faussement masculine mais qui voudrait être girlie comme sa copine, est amoureuse d’un beau soldat qui se bat pour la liberté du drapeau rayé et étoilé chez les vilains Afghans.

C’est sans parler du pathos lourdingue des sentiments primaires, quand le larmoyant cohabite avec le gore des séances d’autopsie.

Elles continuent sans moi, les dames.

 

Tag(s) : #série télé

Partager cet article

Repost 0