Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Les Sirènes de Lusinia" de Daniel-Yves Chambert

Ben oui, c’est l’été et je ressors des trucs oubliés de mes bibals de campagne.

Ça commence normalement comme un space op - d’ailleurs c’en est un - avec le commandant de bord du vaisseau qui examine ses cadrans am-sf2-28.jpgavant de draguer une grande blonde. Au chapitre suivant, une jolie exploratrice biologiste (j’aurai dû me méfier) commence à dézipper sa combinaison collante pour libérer ses seins parfaits. Jusque-là pourquoi pas ? Encore quelques petites scènes éparses à tendance érotique ultrasoft avec l’apparition du héros, prince de Chépakoi envoyé par les Grands Sages Secrets (d’origine tibétaine lointaine dans une bulle hors du temps qui prennent soin de l’univers) et c’est parti pour le combat du mâle parfait aux yeux d’or (aidé par sa compagne au corps de rêve aux yeux violets avec qui il communique par télépathie) pour aller rechercher tous ces savants (mais que des femmes, comme c’est bizarre) disparus.

En fait les enlèvements sont le fait d’une planète loin des galaxies connues (mais un saut dans l’autre continuum et on y est) où les femmes dirigent la planète, les hommes étant réduits à la misère physique et intellectuelle pour cause d’une mutation qu’ils ont provoqué en jouant avec les ondes en faisant la guerre. Le système matriarcal absolu se maintient grâce à une machine complexe.

Bien sûr que les hommes, les vrais, vont remettre au pas ces amazones qui ne demandent qu’une chose : connaître le vrai frisson avec un mec viril comme zyeux-dorés. Mais une traîtresse va leur mettre des bâtons dans les roues, cette cybernéticienne enlevée de la Terre fait copine avec la reine parce qu’elle veut importer cette machine à se passer des mâles jusque chez nous. Mais pourquoi donc ? Suspense insoutenable. Parce que c’est une vilaine lesbienne.

Incroyable mais vrai. Je vais nourrir la poubelle à livres.

Tag(s) : #science-fiction- Planète SF

Partager cet article

Repost 0