Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"La vie très privée de Mr Sim" de Jonathan Coe

Parce que j’ai été convimages-copie-4.jpgaincu par le collègue Manu, j’ai acquis cet ouvrage. Rare que j’achète de la blanche best-selleuse mais bon, ne mourrons pas totalement inculte, me suis-je dit, un jour de pluie.

Le démarrage fut laborieux, comme souvent quand je rentre dans un monde littéraire où je n’ai pas mes repères, voire un peu chiant. Puis on se laisse prendre à ce faux rythme (ou à ces astucieux changements de rythme) et on continue cette drôle d’histoire d’un mec presque quinquagénaire, ni malin ni cultivé ni méchant ni gentil, ordinaire quoi. Sa femme vient de le quitter en emmenant leur fille, six mois qu’il déprime. Il va voir son père qui vit en Australie, avec qui il n’arrive pas à parler. Au retour il commence à rencontrer et à parler à des gens. En deux mois il va revivre sa vie, ses échecs, revoir ses anciennes connaissances et apprendre beaucoup de choses de sa famille. Dans ce très long monologue pseudo road-movie entrecoupé de textes venant d’autres personnages (de sa femme qui veut être écrivain, de son père qui se veut poète, de la sœur de son ami d’enfance, d’un nouvel ami), Max Sim va aller au bout de sa solitude voulue. Il y a quelques coups de théâtre bienvenus et inattendus qui relancent habilement ce roman un peu trop long.

Dès le début on sent la mise en abyme décidée par l’auteur. Disons plutôt qu’il a choisi de mettre le lecteur en haut de l’abîme et de lui laisser voir les astuces de l’écrivain de métier, en toute honnêteté (ou fausse modestie). Et ce jusqu’au bout des presque 500 pages. C’est à la fois l’intérêt et le défaut de ce bouquin. Par contre, bizarrement,  on ne sent pas du tout de changement de style quand on change de personnage (les différents textes inclus).

On peut aussi, à la rigueur, trouver de l’humour dans ce qui arrive à ce type, trouver qu'il met le doigt sur les questionnements d'aujourd'hui, ou de toujours, et finalement refermer le livre sur un certain optimisme puisque Max va finir par sortir de son tunnel dépressif.

Tag(s) : #hors catégories (blanche - aventures - etc.)

Partager cet article

Repost 0