Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"The Adventures of Brisco County Jr.", saison 1 et unique (1993-1994), série créée par Jeffrey Boames et Carlton Cuse.

 

Ah, mes gentils lecteurs, aimez-vous le western ?brisco-county-jr.jpg

Si non ne lisez pas plus loin.

Depuis qu’Etienne Barillier l’avait citée dans son remarquable ouvrage sur le steampunk, j’ai pris le temps de me procurer cette série et de la regarder à petites doses, en prenant mon temps, parce que Madame Bademoude n’aime pas le western et que c’est faute d’autres choses à voir que j’ai pu récemment aller au bout des 27 épisodes. Célibataire, j’aurais fini depuis longtemps.

Brisco County Junior est, comme son nom l’indique, le fils de son père qui fut un grand marshall mort assassiné par la bande de John Bly. Il va rechercher les meurtriers et finir par éliminer ce super méchant et ses sbires.

Pourquoi donc est-ce steampunk ? me direz-vous. Parce que Bly vient du futur, qu’il recherche d’étranges globes dorés magiques qui confèrent des pouvoirs à ceux qui les tripotent, et qui lui sont indispensables pour retourner dans son temps continuer ses méfaits. Oui ça fait bizarre cette incursion de la SF dans le Far West. Même si ce n’est pas original, diront les érudits, qu’ils admettent que c’est rare et étonnant.

Parce que, à part ça, c’est un vrai western, un peu parodique, ou emblématique, ça dépend du point de vue, avec des cowboys, des chevaux et des Colt, des saloons avec des joueurs de poker et des belles pépés, des Indiens (pas beaucoup), des Mexicains, des villes poussiéreuses, des diligences, le début du chemin de fer, tout le toutim. Là-bas vers 1890, environ.

Brisco est chasseur de primes mais il sort d’Harvard. C’est une sorte de Lucky Luke qui tire plus vite que son ombre et qui discute avec son cheval Comet comme l’autre avec Jolly Jumper. Il est aidé (enfin, pas toujours) dans sa quête par Lord Bowler, un géant grognon, et Socrates Pool, un avocat trouillard. Il a aussi l’appui du Professeur Wickire, un savant fou inventeur de machines en avance sur son temps, comme la motocyclette ou la fusée sur rails (revoilà le steampunk !).

Les épisodes que je préfère sont ceux avec la belle Dixie Cousins, chanteuse de cabaret et escroc de haut vol, le seul vrai amour de Brisco, beau gosse chéri de ces dames.

Au ton, vous aurez compris que j’ai beaucoup apprécié cette série drôle et intelligente tout en restant légère, avec des acteurs formidables et des scénarios surprenants.

Une vraiment très sympathique, agréable, drôle, inventive et distrayante série comme on aimerait en voir plus souvent. Et ben non, c’est raté, parce que, faute d’audience suffisante, cette série n’aura qu’une seule saison, diffusée en 1993-1994 sur la Fox.


P.S. : La wikipédie me dit que c’est passé sur M6 en 1994. Je l’avais ratée. Merci Etienne !

P.S.2 : Oui, c’est le Carlton Cuse de Lost.

P.S.3 : Bruce Campbell qui jouait Brisco est maintenant Sam, l’ex-FBI amateur de mojitos dans  Burn Notice. Le monde des séries est plein de surprises. Non ?

Tag(s) : #série télé

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :