Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1368135-gf.jpg"Les ballons dirigeables rêvent-ils de poupées gonflables ?" de Karim Berrouka

Encore un recueil de nouvelles ? Oui, pauvre de moi. Pareil que d’hab' : j’en lis une et j’arrête avant de recommencer plus tard. Des fois c’est plaisant, des fois je n’éprouve rien.

Connu pour son humour (chose du monde bien mal partagée, comme chacun sait), Berrouka est capable de tout, de l’inintéressant ou du comique lourdingue au subtil, délicat et poétique. Un drôle (Ha ha !) de bonhomme difficile à cerner. Ses publications hors anthos ou revues sont inexistantes, mis à part une novella chez Griffe d’Encre, La Porte.

Mais, dans ce bouquin-là, de textes de 2003 à nos jours, il montre ses aptitudes à tâter de l’une ou l’autre des formes du vrai faux genre "imaginaire" avec bonheur, jouant avec les codes autant qu’avec la façon de raconter.

Un indéniable talent qui, à mon humble, abuse des phrases sans verbe et d’un humour qui manque de légèreté. On pourrait espérer un vrai engagement sur un texte plus long, ou un choix tout court sur un style, mais l’impression d’ensemble reste originale et agréable.

P.S.: Actu SF trouve malin de coller une interview de l’auteur en fin de bouquin. Moi pas mais qu’importe ?

 

Tag(s) : #fantasy

Partager cet article

Repost 0