Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

530845 274463459323984 1289739904 n

"Primeval New World," saison 1 (2012-2013) série créée par Judith and Garfield Reeves-Stevens.

Normalement, il faut avoir vu une autre série, anglaise celle-là, dont cette canadienne est une vraie-fausse suite façon spin-off alors que l’autre continue. Je ne l’ai pas vue mais ça se comprend quand même puisque c’est pour ado ou adu, à la fois geek et culcul-la-praline avec des gros morceaux de bons sentiments à l’intérieur.,

Soudain (ou pas) apparaissent des trous de passage entre divers espace-temps. Mais n’en sortent que des bestioles du Crétacé ( ?) avec des dinosaures, gros ou petits, moches ou sympas, que le génie bodybuildé du biceps et sa bande (un soldat au passé trouble, une blonde biologiste vétérinaire spécialisée en hypothèses, une châtain pour qui il craque (mais pourra-t-il l’aimer alors qu’un vilain raptor a mangé sa femme ?) et une geekette punkie brune) essayent de remettre dans les trous discrètement. C’est assez répétitif et le fil rouge ténu porte sur la question follement originale du paradoxe temporel. Que va-t-on devenir si on intervient sur le passé ? Bonne question et réponse oiseuse pour l’instant,  avec le truc de la boucle temporelle.

Non, il n’est pas indispensable d’avoir vu cette série, même pour la culture des trentenaires, sauf si on adule les dinosaures. La question temporelle est mieux traitée ailleurs, dans Fringe évidemment, mais aussi dans une autre série canadienne Continuum dont je vous parlais tantôt dans le passé.

P.S.: La meilleure histoire de dinosaure étant depuis déjà longtemps Le Voyageur du Mésozoïque, du génial Franquin.
Tag(s) : #série télé

Partager cet article

Repost 0