Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

20120105_215201.jpg"L’homme aux cercles bleus" de Fred Vargas

Ben oui, faut se changer les yeux après la fantasy classique. En restant dans mes favoris, les "mauvais genres", je me prends un "rompol" dans mon étagère de non-lus. Si vous tapez Vargas dans "Recherche" à droite, vous lirez mes impressions sur les autres opus de la dame. Pour résumer : le plaisir l’emporte largement sur les petites déceptions.

Vous noterez, ou pas parce que ça n’a pas grand intérêt, que je les lis dans le désordre. Celui-là, de 1991, est le premier avec le fameux commissaire Adamsberg. Comme le lecteur est censé le découvrir, Fred passe beaucoup de temps et de paragraphes à nous expliquer sa façon très particulière de penser et de se comporter, histoire de rendre sympathique ce flic atypique. Et ça marche. Un héros est né, quoi.

On ne se trouve pas dans un thriller où tout va très vite, ni dans un roman noir bien glauque. Aucune complaisance dans le gore ou la violence - même s’il y a des morts, forcémuche -, tout est dans la psychologie. Comme l’écriture est fine et belle, les idées rigolotes ou sympathiques, les petites choses de la vie croustillantes, on adopte volontiers tous ces personnages originaux et décalés.

Si vous n’avez pas encore lu Vargas, commencez avec celui-là.

 

Tag(s) : #policier-noir

Partager cet article

Repost 0