Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

continuum.png

"Continuum, saison 1" (2012), série créée par Simon Barry

Les Canadiens ne font pas que des séries daubiques comme  Camelot. Celle-là, de pure SF, vaut carrément le détour.

La belle fliquette de 2077 aux yeux bleus (Rachel Nichols qu’on a pu voir dans Alias ou Star Treck, le film) se retrouve projetée en 2012, à Vancouver, avec une bande de révolutionnaires condamnés à mort pour terrorisme. Ces derniers ont volontairement sauté dans le passé pour changer leur futur. Faut dire que ce Canada de 2077 est une pure dystopie où les firmes contrôlent tout, police et justice comprises.

Notre héroïne va s’associer à un beau brun de policier d’aujourd’hui pour les empêcher d’agir, sinon, son futur (où elle a mari et gamin) pourrait bien de plus exister. En 2012, elle va aussi trouver un autre allié, un petit génie de l’informatique, qui va l’aider, elle et sa combinaison qui la transforme à volonté en superwoman.

En plus d’être bourrée d’actions et de twists scénaristiques (dans chaque épisode on assiste à une scène de 2077), cette série de manque pas d’intelligence ni de fond. Ces révolutionnaires de Liber8 (liberate) ne s’embarrassent pas avec les victimes innocentes considérées comme dommages collatéraux, mais leur cause est juste.

Le casting est parfait, les acteurs bons et crédibles. On voit même resurgir des têtes déjà vues dans X-files.

Cette première saison ne comporte que dix épisodes et se termine, bien sûr, sur un cliffhanger pour faire trépigner le spectateur, jusqu’à l’été 2013 et la seconde saison programmée en treize chapitres.

P.S. : Merci à lutin malin 82 et à son blog Albedo pour cette découverte.

 

Tag(s) : #série télé

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :