Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Manhattan Stoimages-copie-13.jpgries" de Jonas Lenn

Lokomodo est plutôt un "jeune" qu’un "petit" éditeur. Il ressort en poche des auteurs de sffff et c’est très bien. Bravo ! Nonobstant, l’objet livre est, quelque part, méprisé. Comme si le numérique était déjà là. Dont acte, mais, même sur une tablette, le plaisir de lecture va avec un certain confort si ce n’est une esthétique, suppute-je (j’n’en ai pas, vieux con que j’suis). Or donc, les poches de cette maison ont des pages qui commencent tout en haut, sans marge supérieure où respirer, ni aucune indication de ce que vous lisez. C’est moche et désagréable. Je l’avais constaté avec le Sanahujas et le Kaan. c’est confirmé avec ce Lenn.

Ce roman est, en fait, une suite d’enquêtes d’un flic de New-York de l’an ? genre 2040 ou 50 (au vu des années de naissance de certains suspects). C’est écrit comme du hard boiled alors que le flic est loin d’être un dur-à-cuire, mais un déprimé avec des crises d’angoisse, des soucis avec son adjoint et, malgré sa quarantaine, un état physique lamentable. Pourtant, il ne boit que du thé et ne fume pas. Admettons.

L’originalité est dans le côté un peu cyberpunk. La première enquête est en rapport avec des drogues qui rendent fou utilisées dans les réalités virtuelles, la seconde avec des nanites qui modifient le comportement. Ce futur n’est pas si loin, selon l’auteur. On se demande quand même si, en 2040, les références à Greenpeace ou aux marques de chaussures actuelles feront encore sens.

Sinon, c’est enlevé, ça va très vite, péripéties et dialogues s’enchainent sans temps mort et c’est la grande qualité de l’ouvrage. N’y cherchez ni messages ni philosophie, mais de l’action et des nouvelles technologies.

Comme c’était un peu long pour un polar, j’ai arrêté après les deux premiers chapitres/enquêtes, mais je pourrais y retourner un jour.

P.S. : L’auteur est né dans le Maine, dit la page de garde. Pourtant, ses Amerloques peuvent passer du vouvoiement au tutoiement (page 152). Il faudra qu’on m’explique.

 

Tag(s) : #science-fiction- Planète SF

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :