Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Les Garde9728-kro6327.jpgs Phénix" de Steven Brust

Quand il fait beau dehors mais triste dans le cœur, on sort de sa rangée de trucs pas lus un ouvrage censé être drôle ou au moins gai. Et on s’enfonce dedans, en se forçant un peu.

J’avais lu il y a longtemps une ou deux aventures de Vlad Taltos dont mon pote Hervé avait causé en Yozonie. Distrayant sans plus. Là c’est autre chose. Un prétendu historien de ce monde inventé raconte les aventures d’une bande de gentilshommes.

Au début j’ai accepté le parti pris de l’interpellation du lecteur par l’écrivain. Un truc pénible mais qui, dans ce cas, avait pour objectif de faire sourire. Le souci c’est que, plus on avance dans le bouquin, plus ces coupures dans le récit prennent de place et moins elles font sourire.

Pareil pour les dialogues. Ils se veulent théâtraux et comiques : il faut deux pages de « Ah ? » « Vraiment » « Je vous assure » « Tiens donc » « Mais si » pour atteindre l’information. Là encore, un peu passe mais trop c’est trop.

J’ai tenu plus de la moitié des 650 pages et je me félicite de ce bel effort. Figurez-vous que Steven, qui ne manque pas d’air, voulait faire l’Alexandre Dumas de la fantasy américano-hongroise. Non ?

— Si !

— Et alors ?

— Je n’ose vous le dire.

— Mais je vous en prie !

— Vous êtes sûr ?

— Absolument !

— Bon, alors je vais vous le dire.

— Faites, je m’impatiente !

— Et bien voilà !

— Oui ?

— C’est raté !

Tag(s) : #fantasy

Partager cet article

Repost 0