Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

fissures_jk.jpg

"Fissures" de Jess Kaan

Il y a déjà un petit moment, je vous disais du bien du recueil Dérobade de Jess Kaan. Forcément que j’avais envie de lire le suivant.

Le petit éditeur Lokomodo (voir mon bifton sur Suleyman) doit être félicité pour son idée de sortir des poches, donc des ouvrages bon marché pour les bourses plates de ces temps de crise. Nonobstant, un travail sérieux de relecture orthographique ne saurait nuire à une réputation naissante. Passons. Il y a aussi écrit « inédit » sur le bouquin alors que plusieurs nouvelles ont déjà été publiées, dont deux dans Dérobade, que j’avais déjà lues, donc. Passons encore, il faut soutenir les initiatives intéressantes.

Alors, comme dans tout recueil, il y a des nouvelles qui m’ont touché et d’autres pas du tout, même une que je n’ai pas pu finir, une histoire d’êtres imaginaires japonais trop loin de ma maigre culture. J’imagine que ça plaira aux amateurs de mangas, comme cette autre nouvelle de zombies (je ne supporte pas les histoires de zombies, nobody’s perfect). Oui je sais, je suis en décalage avec les goûts de ce début de XXIe siècle.

Dans le genre mythologie adaptée à aujourd’hui, j’ai par contre beaucoup aimé Le syndrome de Midas, très originale approche du capitalisme et le très classique Les herbes hautes, au suspens bien ficelé.

Il y a aussi, dans plusieurs nouvelles, une dimension sociale ou sociologique décrivant la misère financière et morale des petites gens du Nord. Le côté moralisateur (c’est vilain de boire et de fumer) m’a semblé manquer de légèreté. Mais les Ch’tis exagèrent peut-être ?

Pour 7,30 nieuros, ça n’vaut pas le coup de s’en priver. Chacun, selon son âge ou sa culture, devrait y trouver de quoi frissonner…

P.S.: Belle couverture, ce n'est pas si fréquent.
Tag(s) : #fantastique

Partager cet article

Repost 0