Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Lewis", saisons 1 à 5 (2006-2011), série créée par Chris Burt et Kate McKerrell

arton39763.jpg

Certain(e)s parmi vous ont lu Colin Dexter – enfin je l’espère – et donc les enquêtes de l’Inspecteur Morse à Oxford, England, dans l’incontournable collec’ des Grands Détectives de 10/18. Ces romans policiers ont été transposés en série télé sous le titre – non ? si ! - de Inspector Morse. Dans les romans de Colin et dans la série, Morse meurt à la fin. C’est inhabituel pour un héros mais ce sont des Anglais, des gens différents du reste du monde. Or donc, la série télé terminée, voilà-t-y pas que des scénaristes malins imaginent de continuer le combat en prenant pour héros le sergent de Morse, Lewis, un mec a priori aussi ordinaire que son nom (Dupont en Grenouille).

Et, non seulement ça marche, mais c’est plutôt bien, à mon très ô combien humble avis. Oxford vous connaissez ? Ou pas c’est pas grave, c’est comme Cambridge : des vieux collèges, des vieilles bâtisses, des églises, des salles de banquet  moyenâgeuses, des mecs qui font de l’aviron sous les saules pleureurs, mais aussi et surtout des étudiants plus ou moins riches, des profs plus ou moins avides de gloriole et rigides sur leurs titres et leurs prétentions, des histoires troubles qui remontent de loin avec du sexe, du pognon et de l’honneur. Tout pour faire une ambiance où le meurtre survient naturellement.

L'adjoint de Morse est devenu un inspecteur posé et sage, quoique hanté par la mort de sa femme il y a déjà longtemps, capable de colère mais vite maîtrisée. Il reste sensible au charme féminin, de la légiste en particulier.  Il est secondé par le sergent Hathaway, un grand blond sans chaussure noire, ex séminariste et plus malin que son ombre, qui a lui aussi ses questionnements personnels (la preuve ? Il fume ! Oh le vilain pas correct !). Et heureusement qu’il est là parce que, Oxford oblige, le tout baigne dans la culture (littérature, poésie, théâtre, histoire, voire mathématiques) et Hathaway le surdoué est à la hauteur.

P.S. : J’ai dit surdoué et pas autiste asperger, ça nous change des lieux communs des séries où l’intelligent(e) est forcément asocial(e) (TBBT, Bones, entre autres).
Tag(s) : #série télé

Partager cet article

Repost 0