Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Le Miroir de Merlin" de Andre Norton

Or donc, Merlin est, à l’instar du Christmiroir_merlin.jpg, le fils d’aucun homme mais d’une femme bien de cette Terre (pleine de sauvages illettrés qui ne pensent qu’à batailler et forniquer) et d’une semence de ces Peuples du Ciel venus des lointaines étoiles. Il a une mission : aider Arthur à faire de la Grande-Bretagne une seule nation. (Ouah la vache ! Même les ET s’en préoccupent). Bon, je taquine un peu mais le fond est relativement approximatif : l’idée est que si on arrête de faire la guerre on pourra construire une civilisation (et une bien plus mieux que les Romains qui sont en train de quitter nos vertes prairies).

Merlin puis Arthur sont des hybrides d’ET, et Nimue (comprenez Morgane) aussi, mais d’une autre sorte, des vilains qui ne veulent pas que notre espèce progresse car elle n’en vaut pas la peine. Bien que ces deux sortes d’ET soient tellement pareils que Merlin en pince pour Nimue.

Le bouquin n’est pas formellement mauvais. On reste curieux de ce qu’il va advenir des uns et des autres, de comment va se goupiller l’histoire de l’épée dans le caillou, etc. Chance sur nous, on a aussi Stonehenge et ses pierres de pouvoir destinées à envoyer des bips dans l’espace profond.

La fin légèrement surprenante rattrape un peu le fond involontairement comique dénué de toute logique rationnelle (alors que le fond SF l’implique, non ?).

L’auteure est une grande là-bas aux USA mais je préfère de loin l’interprétation légèrement postérieure de la légende par sa collègue  Marion Zimmer Bradley.

Tag(s) : #fantasy

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :