Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Éric aux Yeux Brillants" de Henry Rider Haggard

HRH NEW

Oui d’accord, le Bademoude lit n’importe quoi et le reste dans les mauvais genres. La preuve ? Après une tentative dans le polar japonais (60 pages d’une banalité sans nom, non je ne vous donnerai pas le titre, on me l’a donné gentiment), après 120 pages d’un  thriller amerloque genre vécu en vrai d’une brave dame qui subit en 1977 la hache d’un cowboy redneck mais ne pense qu’à sa copine (pareil, un cadeau, no title and no comment), il extrait de la section à lire de sa bibal ce truc de ouf acheté il y a une grande lurette chez Corti (un libraire/éditeur qui me faisait déjà rêver quand je passais devant sa boutique face au Luco en allant au lycée Lavoisier depuis la rue de Buci en 1965). La phrase est longue, hein ? Ben, pas tant qu’une saga.

Faut pas mourir inculte, n’est-ce pas ? J’entreprends donc la lecture de ce livre d’un auteur que j’apprécie (celui des aventures d’Allan Quatermain,  de She et de leurs suites dévorées dans cette collection magique de Néo illustrée par ce génie pas assez connu de Nicollet), chez un éditeur trop respectable. Dommage mais j’arrête page 120 (encore ? Ce doit être une sorte de barrière magique) la lecture de cette chose. C’est une saga du Nord extrême, de l’Islande au doux climat, où on boit force bière et où les héros sont blonds comme elle.

Non, je ne veux pas en parler. Les origines obscures et lourdingues quoique traditionnelles de la fantasy héroïque ne méritent pas vraiment que l’on s’y appesantisse.  Mais alors pas. C’est grave nul, grave chiant, et écrit avec une truelle pour faire véridique. Henry se fend d’une préface où il explique avoir bossé pour rendre lisible le truc. Ah bon ? On peine à imaginer ce que serait une version originale non expurgée.

Personne n’a lu ce truc, je sais, mais si jamais il vous en prenait l’idée…

Tag(s) : #fantasy

Partager cet article

Repost 0