Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Voleurs à la douzaine" de Donald Westlake

Je ne compte plus les biftons consacrés à ce pur génie de la littérature qu’est Monsieur Westlake. Oui, de la littérature comme je l’aime, qui di1188498-gf.jpgstrait, qui vous emmène ailleurs, pas qui vous prend la tête ou vous donne des leçons. Et en l’occurrence qui en plus vous fait rire. Si la curiosité vous titille sur les autres billets, tapez Westlake sur le moteur de recherche de ce blog perdu. Figurez-vous qu’il marche.

Ce bouquin-là est exceptionnel puisqu’il s’agit d’un recueil de nouvelles, genre peu pratiqué par Donald, mais qui ont toutes pour héros (ou anti-héros, comme vous voulez) le plus malchanceux de tous les cambrioleurs, John Dortmunder. Parfois il retrouve son pote Kelp, parfois May sa compagne intervient, mais ça va un peu trop vite pour que toute la bande soit là. Dans la dernière histoire on les retrouve presque tous, mais sous une forme légèrement différente. A l’époque Westlake ne pouvait utiliser le nom de son héros (à cause d’avocats hollywoodiens), du coup ils changent tous de noms.

C’est vraiment plaisant et rigolo mais, malgré tout, le genre exigeant d’être court, voire elliptique, le plaisir de lecture m’a semblé légèrement moindre qu’avec les romans. Par contre, si vous avez l’insigne chance de ne pas avoir encore découvert Dortmunder, ce peut être une excellente introduction.

Quoi qu’il arrive et de toute façon, lisez Westlake, bon sang !

Tag(s) : #policier-noir

Partager cet article

Repost 0