Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Mascarades" de Philippe Ward

images-copie-6.jpg

Et ben ça fait du bien après trois jours de lecture pénible !

Voilà un bouquin rare dans tous les sens du terme. Sans déflorer (c’est quand même plus joli que spolier, non ?) cette espèce de thriller de l’impossible, sachez que si vous êtes Basque, vous allez boire du petit lait, et que si vous ne l’êtes pas - comme moi qui ne suis de nulle part et en suis fier – vous aurez envie de le devenir. Plus basque tu meurs mais en même temps ce n’est pas lourdingue du tout, juste fichtrement sympathique.

On ne sait pas vraiment la part de vérité ou d’invention, d’histoire ou de légende, dans ce que nous raconte l’auteur. Par exemple, la bataille de Roncevaux n’est pas du tout ce qu’on vous a appris à l’école. Alors oui il y a plein de mots en langue basque – pas trop mais quand même - et vous pouvez éventuellement confondre l’un avec l’autre. Mais franchement on s’en fout.  Le plus inquiétant est dans le folklore et dans tous ces drôles de personnages qu’une magie bien particulière permet d’animer et de transformer en tueurs implacables. Le héros va avoir beaucoup de mal à se dépêtrer de ces horreurs et du super vilain qui les anime. En plus, il y a chez les méchants une belle blonde qui n’a pas froid aux yeux (restons correct).

On peut éventuellement trouver que le style, souvent simple et direct donc efficace, prend de drôles de tournures par moment. Mais ce ne sont que cacahouètes vis-à-vis du fond, de l’histoire qui est totalement originale, loin des habitudes et des poncifs en littérature fantastique.

Alors merci Monsieur Ward. Non seulement pour votre travail d’amateur éclairé comme directeur de collection de Rivière Blanche, mais aussi pour ce beau roman.

Tag(s) : #fantastique

Partager cet article

Repost 0