Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Rêve de feu" de Françoise d’Eaubonne


Bien aimées lectrices et lecteurs (je féminise mon orthographe pour l’occasion), quand Alfred ponRF119.JPGdait quelques daubes aujourd’hui illisibles, une grande dame française de la littérature et du fémin isme écrivait, elle aussi, du space opera. Je vous laisse googliser pour vous rafraichir la mémoire sur cette femme formidable (1920-2005), je me contente de vous donner mon impression sur ce roman publié en 1964.

Dans la première partie on suit le quotidien d’une jeune femme de 2014, dans un Paris d’anticipation où règne le plastique et où les taxis sont des hélicoptères.  L’individu n’a pas beaucoup de place dans cette société sous contrôle mais il est sexuellement libéré, les amants sont des "relaxateurs". Soudain Iris tombe dans le coma.

Elle est transportée très loin dans l’espace et le temps, convoquée pour être jurée au procès de Promté, le premier hominien qui inventa le feu en tapant deux cailloux. La civilsation hyperévoluée de ce très lointain avenir juge celui qui est à l’origine de toutes les atrocités commises par l’humanité et sa descendance. Interviennent alors différents personnages qui racontent leur histoire, témoins de leur temps : un représentant du Néolithique, un Atlante qui raconte l’engloutissement de son pays, un proche de Spartacus, un ami de Léonard de Vinci, l’auteur des Chants de Maldoror, un physicien japonais survivant de la guerre atomique et mutant. Au-delà de l’humanité et après la conquête spatiale, toutes ces races étranges qui en descendent, adaptées à de nouveaux mondes, se reposent la question, puisque c’est maintenant la galaxie qui est en péril. Fallait-il inventer le feu ?

Les développements scientifiques sont bien sûr assez peu crédibles, produits de l’état de la science en 1960, mais les évocations sont émouvantes, la langue est belle et les défauts et qualités des humains et assimilés sont invariants.

La fin est triste mais logique et hautement symbolique.

Bizarrement, je n’ai pas trouvé trace de ré édition de ce bouquin, certes daté de cette période où la menace atomique était grande, avec toutes ces bombes. Mais qu’en est-il aujourd’hui avec toutes ces centrales en plus des arsenaux ?

P.S.: La couverture est du grand Forest.

 

Tag(s) : #science-fiction- Planète SF

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :