Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"La faune de l’espace" de A. E. Van Vogt


En ce moment tRF015.jpgous les bouquins me tombent des mains. Il y a des périodes comme ça. Là c’est ce vieux Van  Vogt qui en fait les frais.

Contrairement aux djeunz d’aujourd’hui, j’ai commencé à lire de la SF avec les auteurs dits de l’Âge d’Or, dont Alfred, et j’ai aimé ça, au point de continuer à en lire encore aujourd’hui. Alors, de temps en temps, je repique un vieux truc de plus d’un demi-siècle qui traine dans mes bibals. Après tout ce temps je ne me rappelle plus de grand-chose. Pourtant j’avais gardé un bon souvenir des romans du monsieur, du Monde du non-A et des Armureries d’Isher.

Alors je fais un effort, je m’accroche à ce nexialiste (une des obsessions d’Alfred est d’inventer des sciences, là c’est celle qui les inclut toutes et qu’on apprend en dormant) embarqué dans une fusée d’exploration. Il rencontre des êtres impossibles (un Zorl, des Riims, un Ixtl) que seuls l’astuce et le courage du héros, aidé par les théories fumeuses de l’archéologue Korita, permettront de vaincre, sauvant par là même la galaxie de menaces épouvantables.

C’est lourd, mal écrit, mal foutu, plein de théories vaseuses, sans aucunes relations intéressantes entre les personnages (même pas une femme dans les 160 premières pages !).

Malgré sa splendide couverture, vous pouvez économiser votre temps de cerveau disponible à faire autre chose que lire cette daube.

Tag(s) : #science-fiction- Planète SF

Partager cet article

Repost 0