Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Rouge gueule de bois" de Léo Henry

rouge_gueule_de_bois_hd.jpgSous-titré « Derniers jours de Fredric Brown », ce roman est une sorte d’OLNI, une uchronie dystopique sous forme de « road novel ». Et, comme par hasard, on se retrouve en 1965, aux States. Il y a des périodes comme ça qui conservent leur fascination au-delà de ceux qui les ont vécues en vrai, confer le livre de RCW. Mais bon, cessons le vieuxconisme.

Non seulement Fredric rencontre Roger Vadim mais, en plus, ils jouent aux échecs et se biturent, grave et en permanence, tout en conduisant des bagnoles, y compris un combi VW. Ils vont  avoir affaire à  la vraie fausse Barbarella de cinéma, Jane Fonda, mais aussi Durand-Durand de la CIA intergalactique, la vilaine reine borgne, un certain Tim (othy Leary avec son LSD -25 aka Gloire), des mangeurs de chair humaine, des surfeurs, des hippies précoces, des mexicains, et plein d’autres trucs dont des zombies ; et, pour Brown, à sa femme et à son faux jumeau George Weaver.

Alors c’est sympa mais ça ne va nulle part, c’est du délire gratuit qui fait du bien à celui qui l’écrit, moins à celui qui a du mal à monter dans le train ou dans la Cad’. Parce qu’il y a un style. Le style c’est l’homme, tout le monde sait ça. Et il nous le montre, Léo, un peu trop peut-être, parce que ça se voit, ça ressemble des fois à Kislapet, ce vieux sage égyptien.

Sinon, en plus du non-alunissage d’Aldrin, c’est la fin du monde, avec des trous de néant. Mais, rassurez-vous, on n’a même pas peur. On se demande presque si ce n’est pas une autre Terre, sortie de la vraie fausse imagination (c’est donc bien de l’uchronie ?), de Brown ou de Henry ?

Sinon, comme d’hab’, La Volte fait des bouquins différents. Alors il y a un « Index », de presque cinquante pages, qui peut servir aux jeunes padawans et aux vieux guettés par Alzheimer. Et un « Vade mecum », des notes de voyages, assez formidables, qui m’ont rendu l’auteur (qui n’est pas de ma famille, précise-je) fort sympathique.

Tag(s) : #science-fiction- Planète SF

Partager cet article

Repost 0