Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Jolie Blon’s Bounce" de James Lee Burke

 

Oui, trop longtemps que je n’étais pas retourné dans le bayou avec Monsieur BurkeBurke-Jolie-Blon-s-bounce.gif. Si vous suivez un peu et de loin ces biftons vous aurez remarqué que c’est un de mes auteurs préférés, toutes catégories confondues.

Dans cette enquête, Dave « Belle Mèche » Robicheux va rencontrer, comme d’habitude, toutes sortes de gens, des riches et des pauvres, des Noirs et des Blancs, des malins et des simples d’esprit, des bons et des méchants, des vrais et des faux amis. D’ailleurs la plupart des personnages appartiennent aux deux catégories opposées, ni noirs ni blancs, si j’ose dire. Car le racisme sudiste est encore une fois au cœur du problème. Pour Burke et Robicheux, les trois ou quatre générations qui séparent les protagonistes de la Guerre de Sécession n’ont pas suffi pour combler le fossé entre exploitants et esclaves, ni surtout pour oublier. Chaque individu a un passé et des secrets de famille qui expliquent son comportement.

En plus de ses démons intérieurs – Dave va encore aux réunions des Alcooliques Anonymes – il va en affronter un vrai, un certain Légion, la quintessence du Mal sous forme humaine.

Heureusement qu’il n’est pas tout seul, qu’il peut compter sur Helen son équipière du poste de police, sur son pote de toujours, l’incontrôlable Clete, et sur sa famille.

Inutile de vous rappeler que quand vous ouvrez le bouquin vous êtes immédiatement et profondément plongé dans la Louisiane et ses paysages sublimes. Burke décrit comme personne la violente beauté de cette nature mais, non seulement il vous la fait voir, il vous fait aussi sentir les odeurs et il vous fait entendre le blues de là-bas, mélange de zidéco (ou zarico) cajun et de rythm n’ blues noir.

Lire Burke c’est vous réconcilier avec la littérature.

Tag(s) : #policier-noir

Partager cet article

Repost 0