Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Burn-Notice-burn-notice-3866630-800-600.jpg

 

"Burn Notice", saison 4 (2010), de Matt Nix et Mikkel Bodensen

 

Croyez- le ou pas, cette petite série sympathique et légère (qui ne fatigue pas trop l’intellect) continue à me faire passer de bonnes soirées, comme raconté ici ou .

Dans cette quatrième saison l’équipe accueille un autre espion cramé. Il a été viré parce que Michael lui avait piqué son identification pour son enquête personnelle. Mais il ne le sait pas, pense que Mike fait le bien, tombe sous le charme de Fiona, et habite chez maman Madeline.

On ne s’ennuie jamais, c’est rythmé et énergique, ça flingue, ça castagne et ça explose, mais sans complaisance au gore et au sanguinolent (qui envahit même les meilleures séries comme Bones ou Fringe).

C’est bourré d’astuces de bricolage électronique auxquelles on ne comprend rien et pourtant ça ne gène pas, emporté que l’on est par les acteurs. Michael et Fiona marchent au yaourt, Sam au mojito et maman au tabac, mais on les aime tous.

Comme d’hab’, on suit en parallèle l’enquête principale (qui a brûlé Michael Western et pourquoi ?) et les opérations ponctuelles de nos héros pour dénoncer les injustices et punir les méchants.

Je ne vous raconte pas la fin de cette saison, beaucoup trop heureuse pour être complètement crédible On attend la suite.

 

P.S. : Je réalise que je ne vous ai zappé la note sur la saison 3. Tant pis ou tant mieux. Elle était tout aussi cool.

Tag(s) : #série télé

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :