Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Les aventures de Northwest Smith" de Catherine L. Moore

 

Oui ben forcément que le Bademoude a été jeune, comme tout le monde. De son temps, dans les sixties, on achetait aux bouquinistes des quais de Seine les Rayon Fantastique déjà hors de prix. Mon Escales dsmith.gifans l’Infini  est toujours là dans ma bibal, pas trop abîmé par les années.

Tout ça pour vous dire que Shambleau je l’ai lu il y a plus de quarante ans, normal que le souvenir vague s’en s oit effacé depuis.

Bon, c’est sympa sans être génial. Les années trente devaient être particulièrement hypocrites pour que cette nouvelle qui parle d’un amour bizarre en reprenant le thème aujourd’hui éculé de la Gorgone ait eu un tel retentissement.

Les autres nouvelles, novellas et novelettes, mettant en scène le héros Smith, sont plus ou moins toutes dans la même veine et construites de la même façon. Un truc vraiment horrible indicible que les mots même ne peuvent décrire – et pourtant ça dure des pages et des pages – attend le héros qui va purifier l’univers en le supprimant, sauvant ou pas une belle pépé au passage, sauf si la beauté sulfureuse cache encore autre chose... C’est beaucoup moins dingue que Lovecraft dont c’est pourtant clairement inspiré sur les trucs qu’on ne peut pas imaginer tellement c’est le Mal.

Alors je n’ai fini que trois de ces aventures. Il est fort probable que je les avais déjà lues il y a quelque lurette, d’ailleurs.

Comme bonus, vous avez droit à une préface de l’incontournable Lehman, RF026.JPGnouveau porte-parole de la SFFFF intelligente qui pense, un successeur de Gérard Klein, qui est à la limite du foutage de gueule dans l'exercice, à se demander s’il a lu le bouquin ou s’il ne s’est pas ennu yé comme moi avant la fin. Enfin, il a lu Shambleau et en profite pour parler de ce qu’il connaît bien : la franchouillardise qu’elle est partout (la preuve ce titre en bleau) et que le merveilleux scientifique ça le fait grave.

Bon, désolé Folio SF, vous faites œuvre utile et respectable et pédagogique en rééditant les classiques, dont acte, mais il y a bien mieux que les écrits de Catherine Lucille, à commencer par ceux de sa cadette Madame Leigh Brackett qui, elle, racontait plus de choses dans le même genre avec moins de phrases et sans ennuyer son lecteur.

 

P.S. : Quant à la couverture, façon « pulp » imagine-t-on, chacun appréciera à l’aulne de son esthétique et de sa culture personnelles…Perso, tant qu’à acheter un tel magazine, je préfère quand la couverture représente une jeune femme bien roulée et peu vêtue emportée par un monstre.

Tag(s) : #science-fiction- Planète SF

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :