Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"L’arrière-monde" de Pierre Gripari

 

Des fois les libraires font de la promo. Ce bouquin m’a été refilé par un de ceux-là. Je n’avais jamais entendu parlagedhomme-mobiles02.jpger de cet auteur. Oui, honte sur moi et sur la profondeur abyssale de mon inculture, je sais, merci. Allez, balancez les cailloux, c’est tendance.

Bref, je découvre ce bouquin et j’en suis fort aise. C’est drôle, percutant, efficace, original et ça touche à tout. Quatorze courts textes qui oscillent entre science-fiction, fantastique et insolite, écrits soit au présent, soit au passé, soit au futur (c’est plus rare), sous des formes variées – il y a même une pièce de théatre et une conférence.

C’est violent dans le fond, alors que la forme est souvent douce et humoristique. L’humanité en prend pour son grade et, bien qu’écrit à un moment plutôt faste de l’humanité, dans les années 60 et 70 (mais publié en 1980), l’auteur est d’un pessimisme profond.

Il déteste tout autant le capitalisme impérialiste néo-colonialiste américain que la bureaucratie soviétique ou le socialisme esclavagiste chinois. Pas un système de société ne trouve grâce à ses yeux mais sa cible préférée reste la religion, et particulièrement le christianisme qu’il connaît le mieux.

Alors je ne sais pas vous mais moi, un bouffeur de curés et des systèmes étatiques, ça m’est a priori sympathique. Alors bon, si on lit la wikipédie, ce Grimari a mauvaises presse et réputation et est qualifié d’anarchiste de droite, comme si l’association de ces deux vocables avait un sens.

Il n’empêche que ces textes sont des petits bijoux de drôlerie et d’imagination, écrits avec virtuosité, parfaitement recommandables à qui n’a pas peur de lire du résolument politiquement incorrect.

Tag(s) : #science-fiction- Planète SF

Partager cet article

Repost 0