Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Le Bureau des atrocités" de Charles Stross

 

Il va encore se faire des copains, le Bademoude, et se récolter le mépris hautain des professionnels de l’édition et de la critique en essefitude, mais ce n’est ni la première ni la dernière fois et il s’en t9782253123682-G.jpgamponne le coquillard avec une allégresse non dissimulée..

Voilà un de ces bouquins encensés et un de ces auteurs piedestalisés dont je me demande bien comment et pourquoi.

Résumons : c’est une espèce de polar fantastique dans un monde d’aujourd’hui où tout ce que cauchemardait Lovecraft est une réalité. Le héros Bob est un petit génie de l’informatique sur la tête duquel s’amoncellent les emmerdements. Il passe de réparateur à espion actif de la Laverie, une agence gouvernementale british secrète qui empêche les horreurs sans nom, démons et autres Grands Anciens, d’envahir le monde. L’idée est chouette mais c’est vraiment mal traité.

Peut-être que tous les termes d’informatique et les sigles et acronymes feront rire ceux qui ont la culture ad hoc. Moi qui ne l’ai pas, pas. C’est supposé être désopilant ce mélange de vrai fausse informatique avec de la physique et des maths pas tellement plus réalistes dedans qui, avec du sang ou des entrailles, permet d’invoquer ou de révoquer les entités vivant dans d’autres dimensions. Pour lier la sauce à la moderne, c’est raconté comme un polar noir des 50’, à la première personne du vrai faux pauvre type qui mène l’enquête du pourquoi il a des ennuis et s’en prend plein la tronche.

Encore une fois je dois avoir au moins une génération de trop pour comprendre le comique et le talent de Charles et je n’ai pas été désopilé une seule fois mais horripilé très souvent. J’ai pourtant fait l’effort d’aller jusqu’à la page 116. J’ai eu tort.

 

P.S. : Vous aurez constaté l’atrocité de la couverture (et une copine de plus, une).

Tag(s) : #fantastique

Partager cet article

Repost 0