Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Castle", saisons 1 et 2, de Andrew Marlowe 

 

Alors non, il n’y a pas de château dans cette série, mais un « écrivain de mystères », un auteur de polars dont c’est le blase : Rick Castle. Parce que des crimes sont commis qui copient ses romans, il est apcastle.jpgpelé à travailler sur l’enquête. Après, comme l’expérience lui a plu et que c’est un auteur à succès, connu de ceux qui comptent dont le maire de New-York, il s’invite aux enquêtes de la détective Kate Becket de la NYPD, fliquette improbable avec de l’éducation et de l’élégance, un charme de grande bringue brune plutôt maigrichonne que playmate, des secrets intimes et du caractère.

La première saison m’a parue poussive et approximative dans les relations entre les personnages. Le temps de la mise en place, sans doute.

La deuxième saison est plutôt sympathique, les personnages secondaires commencent à prendre du volume (la fille et la mère du romancier, les deux adjoints de la détective) et la relation ambiguë entre la fliquette et son "consultant" devient, si ce n’est intéressante et originale, au moins crédible, bien amenée et non dénuée d‘humour. Bien sûr qu’il la drague éhontément et évidemment qu’elle ne s’en laisse pas compter, quoique… Vous voyez le genre, un peu comme dans Bones pour la relation sentimentale d’attirance oui mais bon quand même il faudrait pas.

Sinon ça cause beaucoup et vite, la VO est un peu difficile pour des oreilles de Grenouille moyenne, mais au moins ça dépote et on ne s’ennuie pas en visitant tous ces milieux divers, variés et avariés de la Grande Pomme.

Une série qui se regarde et qui détend, pour se délasser et se laver la tête, c’est déjà ça.

Tag(s) : #série télé

Partager cet article

Repost 0