Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Sur le gril" de G. Morris-Dumoulin

 

Bizarrement, des éditeurs originaux se piquent ou repiquent d’une certaine forme de littérature populaire, de genre ou de gare, et remettent dans le circuit des personnages qu’on croyait à jamais perdus.

9782912728692-big.jpg

Là c’est Peter Warren, le privé de G. Morris-Dumoulin, ré édité par L’Arganier, une petite maison d’édition, dans sa collection "Dur à cuire". Eh ben bravo !

Parce que c’est vachement sympathique, historiquement décalé, avec un parfum des 50’ qu’on s’y croirait, où tout le monde fume des clopes, les maffiosi ont les cheveux gominés et les pépés sont carrossées comme des Chevrolet, il y a des gros vilains durs pleins de muscles, des secrétaires faciles à séduire et belles comme des canons (voir plus haut), des bagarres et des fusillades, des macchabés en pagaille, une enquête impossible au dénouement imprévu ou presque, un héros qui débute une carrière à New York en 1952 et qui continue encore aujourd’hui.

J’apprends que cet auteur a aussi pour pseudo Vic St Val et que, selon le Wiki, de 1970 à 1979, soixante romans ont été édités au Fleuve Noir dans la collection "Espiomatic" racontant ses aventures.

Mais là c’est autre chose, la veine polar, où on découvre  une écriture simple, efficace et drôle.

Bon d’accord, c’est pas du Westlake, mais c’est drôlement chouette quand même et c’est raconté dans notre belle langue à nous qu’on l’aime.

Tag(s) : #policier-noir

Partager cet article

Repost 0