Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Eastwick", saison 1 et dernière

 

Oui, mes lecteurs chéris, c’est la troisième fois que je vous cause de cette série qui a tout pour me plaire. Les actrices sont belles et jouent bien, le scénario reprend les bases du roman mais s’en écarte suffisamment pour que ce ne soit plus la même histoire, il y a de l’humour et des rebondissements, des situations cocasses et des dialogues percutants, des remarques acidulées sur la famille, les relations professionnelles et la vie dans une petite ville états-unienne, et les actrices sont formidables (ah bon je l’ai déjà dit ?).

Mais, pour des 309019-la-serie-eastwick-637x0-2.jpgraisons aussi obscures que financières et audimateuses, la chaîne ABC a décidé d’arrêter la série en plein essor.

Du coup il y a deux fins. J’explique. Vous regardez les 10 premiers épisodes puis vous passez directement au 12, ce à quoi on eut droit les téléspectateurs Outre-atlantique, soit vous regardez les 13 épisodes (y compris 11 et 13) si vous êtes britannique.

Alors ça fait sens parce que les 10 premiers plus le 12e, vous ne comprenez pas trop comment nos trois beautés se sont tirées des situations critiques extrêmes (danger de mort) où elles se trouvaient à la fin du 10e  mais vous avez droit à un épisode par ailleurs rigolo et sympathique qui finit en une teuf à 4 chez Daryl tout ce qu’il y a de joyeuse.

Mais si vous visionnez le 11 vous savez comment elles se tirent de ces mauvais pas mais vous commencez à vous poser des questions sur d’autres personnages. Et le 13e épisode de ce que les scénaristes pensaient être une première saison posent les bases des problèmes à résoudre dans la saison suivante morte-née. Je spoile ? Oui allez je spoile mais un peu : nos trois héroïnes se sont trouvé des mecs mais les problèmes vont s’accumuler car un mari réapparaît après 5 ans alors que pour lui une seule nuit s’est passée (Roxanne), un nouveau voisin « hot » a un fils possédé par un démon (Kat) et le journaliste black joue un drôle de jeu (Joanna). Du coup, ce 13e épisode est un cliffhanger en bonne et due forme comme attendu dans les séries US.

Tout ça pour dire qu’on avait là une excellente série de divertissement, fantastique avec des sorcières sympathiques, bien jouée et correctement mise en scène, avec un scénario innovant et rebondissant, mais qui finit en queue de poisson bifide vraiment peu satisfaisante. Alors que dans des seconds rôles vous pouvez retrouver (avec émotion en ce qui me concerne) les ex-sublimes mais toujours merveilleuses Rosana Arquette et Cybill Shepherd. Quand même !

Des rumeurs bruissantes font état de discussions pour une reprise par une autre chaîne. Laissons bruire. Mais jetez un œil, c’est vraiment sympathique.

Tag(s) : #série télé

Partager cet article

Repost 0