Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Alone contre Alone" de Thomas Geha

 

Bon, c’est souvent comme ça. Après une découverte fort sympathique frisant l’enthousiasme, comme décrit dans le pas si lointain bifton, le deuxième tome, la suite de l’histoire, ne m’a pas fait la même impression.

Bien sûr c’est toujours écrit pareil, dans un langage parlé simple un peu argotique et donc agréablement reposant des faiseurs qui se la pète, mais des fois on se demande si, dans 60 ans environ après une telle catastrophe, un survivant parlerait comme aujourd’hui.

Sur le fond ça change vraiment. Finies les aventures du solitaire qui rencontre à l’occasion une copine ou un potos. Quand il se fait presque tuer et voler sa copine Grise par un alone mutant, Pépé traîne beaucouAlone_contre_Alone_200p.jpgp avec les Rass (pour rassemblés qui vivent en tribus) de plusieurs sortes. Il devient plus ou moins chef de bande ou de guerre et organise la mise en commun des forces de tous, même des pires, pour combattre un ennemi surpuissant, un arbre pour qui travaille le mutant.

Outre que vous devez ranger très loin votre incrédulité pour admettre cette nouvelle France où les plantes pensent, deux choses ont un peu gêné mon plaisir. La première c’est qu’on a parfois l’impression que des épisodes ont été rajoutés en cours de route pour allonger la sauce. Pépé se fait prendre, attaché et torturé par des pas beaux et il s’en sort à la dernière minute. C’est un peu répétitif. On en profite pour ajouter du sang, des larmes et des meurtres, comme il est recommandé par les profs en écriture.

La seconde c’est que la personnalité forte du héros, son passé et ses croyances, ne colle pas vraiment avec la paix qu’il s’impose avec ses ennemis d’hier, tout comme on ne comprend pas bien son choix de faire cause commune avec l’un plutôt que l’autre. Les motivations de l’arbre pensant et qui se déplace étant d’ailleurs pour le moins surprenantes mais pas plus antipathiques que celles des alliés de Pépé.

Bon, je bémolise en essayant d’expliquer pourquoi mon plaisir fut moins grand à la lecture du second qu’à celle du premier tome, mais ce fut quand même un agréable moment de lecture et j’ai dévoré le deuxième aussi vite que le premier.

Heureusement que je ne mets pas d’étoiles pour noter mes lectures. J’en aurai mis une de moins au deuxième livre mais j’en aurai laissé un paquet.

Tag(s) : #science-fiction- Planète SF

Partager cet article

Repost 0