Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Un peu de ton sang", suivi de "Je répare tout" de Theodore Sturgeon.

 

Après Bradbury, Sturgeon, restons classique. Quoique s’il y en a un qui ne mérite pas ce qualificatif c’est bien Theodore. Inutile de vous faire souvenance de Cristal qui songe ou de Les plus qu’h9782070396122.jpgumains, n’est-ce pas ?

Et, avec ma bêtise de blogueux débutant à faire des catégories, je ne sais pas où classer ce court roman et cette longue nouvelle. C’est du noir quoi, de l’horreur si vous voulez, de la terreur si vous insistez. Je vous ai collé ça en fantastique. Mais au fond ce n’en est pas tellement, juste les histoires de deux types plutôt bizarres, un peu ou beaucoup dérangés. Mais c’n’est pas de leur faute, c’est celle des autres, de la société qui n’a pas voulu d’eux.

Un peu de ton sang pourrait faire croire à une histoire de vampire, d’ailleurs le "héros" s’appelle Bela (comme Lugosi) même s’il préfère se nommer George Smith. Le roman est construit un peu comme le Dracula de Stoker sur des rapports de médecins, des courriers et la confession de George. C’est d’une construction magistrale et d’une lecture facile et légère, celle d’un "page turner" subtil, prenant, angoissant et pourtant comique. C’est fort. C’est brillant. C’est remarquable. C’est un délice.

Je répare tout est presque du même niveau. C’est une histoire d’amour entre un quasi muet affreux et solitaire et une jeune femme retrouvée mourante dans la rue. Le récit est plus dur dans le traitement que le roman précédent, mais c’est une sacrée histoire.

Pas la peine d’en bavasser des pages. Lisez ces deux petites perles rares de Grand Maître Theodore Sturgeon.

Et merci FolioSF. Comme pour votre collègue de Lunes d’Encre, je n’aime pas tout ce que vous publiez - le contraire serait aberrant - mais heureusement que vous êtes là pour me procurer ce que j’aime en littérature.

P.S. : Des fois, après chronique, je googlise. Je découvre, sans surprise et avec mon habituelle consternation, l’avis du Nébal qui, décidément, n’est pas fait du même bois que moi. Pauvre de lui, comme il aime à le dire.

Tag(s) : #fantastique

Partager cet article

Repost 0