Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Chasseurs de fantasmes" anthologie dirigée par Jeanne-A Debats et Michaël Fontayne

 

Ayé, je vais recommencer à râler. Y avait longtemps et j’étais en manque.

C’est une anthologie – déjà c’est mal barré – de SFFF toute mélangée avec pour thème le sexe.

Ça commence avec Vieillir d’amour d’Ayerdhal, nouvelle intéressante surtout dans la façon de raconter, l’idée de base n’étant pas d’une grande originalité, mais ça se lit bien et c’est intriguant. Ça se gâte avec Les Éphémères de Jean-Michel Calvez, une histoire au style tarabiscoté à laquelle je n’ai pas adhéré, faute de compréhension de l’intérêt du truc. Après ça commence à devenir plus hard mais la nouvelle de Lucie Chenu (R)ÈVE est bien écrite et intéressante, bien qu’on ne comprenne rien à la nanotechnologie qui la sous-tend. La Trace de l’homme d’Anne Viélan propose la énième histoire des évolués déguisés en dieux avec du n’importe quoi génétique dedans. Les Languages de la peau de Jean-Claude Dunyach m’est apparue totalement absconse (peut-être s’agissait-il de métaphore poétique ?), mais ça m’a fait des vacances parce que je n’ai carrément pas perçu l’éventuel érotisme. Leni Cèdre avec Il Tirait son glaive dans les Nues tente la nouvelle à chute, avec un maximum de scènes hard et l’éternel truc de l’esclave consentant et dépendant, pour finir par une contradiction majeure.

Vous avez droit ensuite à de l’écriture expérimentale façon djeun’de banlieue dans l’espace avec L’Anémone de ML Schultze. Je crois qu’il y avait de l’humour dedans, en plus des incongruités typographiques du genre !? ou !!!

Le texte qui suit de Sable et Sinople (en voilà un pseudo qu’il est zarbi) ne brille pas par son originalité mais remplit le cahier des charges de sexe sans que ça apporte quoi que ce soit à une histoire sans intérêt.

C’est nettement mieux sur la fin. Le nouvelle de Li Cam Simulation LOVE revisite avec subtilité (ça change des hardeurs) l’amour avec la machine. Très réussi. Et la Thaïs sur la mauvaise pente de Benoît Giuseppin est drôle et très bien racontée. Le dernier texte de Christian Vila Les Autres est dur mais profondément original avec un dénouement complètement inattendu.

Il y a aussi La Postface cachée de la lune de Jeanne-A Debats qui explique la démarche.

Ben oui, vous n’êtes pas surpris, il n’y a qu’une partie des textes qui m’ont plu, cinq sur onze, c’est déjà pas mal vous me direz et il y a de bonnes chances que vous n’apprécierez pas les mêmes. Alors bon, à vous de voir. Griffe d’Encre est un petit éditeur qui fait du beau travail, si vous voulez les soutenir…

Tag(s) : #science-fiction- Planète SF

Partager cet article

Repost 0