Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Les Loups des Étoiles" de Edmond Hamilton

 

Ben oui, de temps en temps, lassé par la SF en quête d’identité et de modernité, je replonge dans mes classiques bien rangés que j’ai achetés il y a presque 40 ans. À l’époque j’allais chez les bouquinistes revendre mes Rayon Fantastique pour m’acheter des CLA. Pas forcément malin mais j’étais jeune, déjà collectionneur mais peu préoccupé de la cote. Et les CLA c’était cher. Oui mais c’est toujours beau. Celui-là, le trente-et-unième, date de 1971 et est illustré par un jeune dessineux qui a fait son chemin : Moebius.

Ces trois courts romans racontent les aventures de Morgan Chane, un drôle de type sans moralité mais super costaud, un Terrien né et élevé sur Varna, une planète à forte gravité dont les habitants sont des voleurs. Comme ils supportent des accélérations que les autres ne peuvent encaisser, leurs vaisseaux aiguilles hyper maniables se jouent des flottes ennemies. Ils effectuent des attaques surprises et des razzias et rentrent chez eux fêter ça. Et ils n’ont pas peur de la mort.

Morgan, Terrien parmi les Varnans, est obligé de fuir les siens après une sombre histoire de partage de butin qui s’est mal passée. Il est recueilli par des Mercenaires. Ceux-là sont des Terriens qui se mettent au service de ceux qui les rétribuent pour différentes missions. Leur chef s’appelle Dullilo, un dur à cuire qui a une moralité, lui. Par exemple il évite de tuer si possible et enterre ses morts.

Au cours de leur première mission, les Mercenaires et Chane vont partirà la recherche de L’Arme de Nulle Part (The Weapon From Beyond, 1967), qui s’avèrera être un immense vaisseau alien échoué sur une planète perdue. Ils n’y trouveront pas d’armes mais les représentants d’une civilisation trop avancée pour qu’ils puissent la comprendre.

Dans Les Mondes Interdits (The Closer Worlds, 1968) ils vont rechercher un explorateur terrien sur une planète fermée au reste du cosmos et qui garde jalousement un fascinant secret : l’Errance Libre. Avec cette technologie l’esprit se sépare du corps et peut se projeter instantanément partout dans l’univers.

Dans La Planète des Loups (World of Starwolves, 1968), Morgan va retourner sur sa planète natale et il va entraîner ses compatriotes vers la plus grande razzia qu’ils aient jamais faite. Il récupèrera les Soleils Qui Chantent, une des plus belles œuvres d’art du monde connu, et délivrera ses camarades mercenaires.

 

C’est du vrai grand bon space opera à l’ancienne, plein de planètes aux paysages fascinants, de batailles dans l’espace, d’aventures. Il y a aussi l’étrange amitié qui se construit entre Chane et Dullilo, deux hommes seuls qui entretiennent le mal de leur pays respectifs mais sans illusion. Leur patrie c’est l’espace.

 

Tag(s) : #science-fiction- Planète SF

Partager cet article

Repost 0